Les différentes étapes de la création d’un jeu vidéo

Wylarel
  • 0
  • 0

Développer un jeu vidéo, ça peut paraître simple mais en réalité, ce ne l'est pas du tout !

Nous parlons ici des principales parties de la création d'un jeu...

  1. L'idée principale
  2. Le cahier des charges
  3. Le choix de l'équipe
  4. Le choix des outils
  5. Le commencement
  6. Le Level design
  7. La publication

1. L’idée principale

Ça peut paraître idiot mais c’est sûrement l’étape la plus aléatoire et la plus importante dans la création d’un jeu vidéo. Tout commence par l’idée de base, c’est la première fondation du jeu vidéo. Un scénario doit correspondre au style de jeu voulu. Il est évident qu’un jeu de Plateforme ne pourrait pas avoir le même scénario qu’un FPS. Il faut également prêter attention aux moyens et compétences disponibles. Une personne seule avec un an d’expérience aura très difficile de produire un jeu triple A.

2. Le cahier des charges

Un cahier des charges rassemble toute l’histoire et le scénario du jeu ainsi que les moindres détails. On y retrouvera l’histoire et le contexte du jeu, le scénario, les personnages, les véhicules armes ou objets disponibles, les musiques... Il peut également contenir quelques croquis. Ce document est souvent confidentiel et évolue au fil du développement du jeu.

3. Le choix de l’équipe

Évidemment, vous pouvez créer des petits jeux tout seul mais un gros jeu vidéo se fait souvent en équipe. Selon le jeu, vous pouvez avoir besoin d’un Game Designer, d’un Level Designer, d’un Animateur, d’un graphiste 3D/2D, d’un programmeur (moteur, gameplay ou spécialisé), d’un Sound designer, d’un musicien, d’un Marketing manager, un chef de projet...

4. Le choix des outils

Maintenant que vous avez formé une équipe solide, il faut encore choisir les outils que vous allez utiliser. Évidemment, vous pouvez créer un jeu de toute pièce mais cela reste sûrement le plus complexe. Il existe beaucoup d’outils de créations de jeux vidéo, comme par exemple, le plus connu, Unity, ou encore Unreal Engine, Game Maker Studio, Godot Engine, Clickteam Fusion... J’en passe et des meilleurs.

Vous aurez aussi besoin d’outils de graphisme 2D, je pense par exemple à Photoshop, où encore à Inkscape. Si besoins, il faudra aussi des logiciels de modélisations 3D, comme Autodesk Maya ou Blender. Évidemment, tout n’est pas gratuit mais il y a dans la plupart des cas des versions gratuites (ou Crackable, hé hé !, mais il ne faut pas le dire wink).

5. Le commencement

En général, les premières choses faites dans un jeu sont le personnage principal et le monde qui l’entoure. Ceci consiste aussi à faire les animations du personnage principal, ce qui se révèle un travail fastidieux, au final.

6. Le Level design

On a parlé précédemment dans l’article du métier de Level Designer mais je suis sûr que ça ne parle pas à tout le monde. Le but d’un Level Designer est de créer les niveaux ou mondes du jeu qui permettent au joueur d’appréhender les contrôles et apprendre à jouer dans des niveaux avec une difficulté croissante et qui sont agréables à jouer.

7. La publication

Maintenant que votre jeu est prêt, il faut le publier. Pour cela, je vous conseille de vous créer une communauté afin de susciter une certaine hype autour du jeu ^^

Vous avez plusieurs choix pour publier votre jeu. Tout d’abord, il faut savoir quelles plateformes vous visez (PC, Android, IOS, Mac, Linux, Microsoft Phone ...).

Au niveau des PC, Mac et Linux, il existe plusieurs plateformes gratuites comme, par exemple, itch.io et Gamejolt, les plus connues. Il existe évidemment des plateformes payantes, tel que Steam ou le Microsoft Store (voir tarifs ci-dessous).

Pour Android et IOS, vous avez accès au Play Store (Android) et App Store (IOS) qui sont tous les deux payant.

Plateformes Payement Annuel Payement à la publication Payement à l'inscription
Steam 0 € ≈ 84.75 € 0 €
App Store 100 € 0 € 0 €
Play Store 0 € 0 € ≈ 25.42 €

Les autres articles de la même catégorie :


Commentaires :

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire ou pour pouvoir liker ou disliker cet article
Il n'y a aucun commentaire